Soumission, le roman d’anticipation de Michel Houellebecq

Paru vers le début du mois de janvier aux éditions Flammarion, l’ouvrage intitulé « Soumission », écrit par le romancier français Michel Houellebecq(de son vrai nom Michel Thomas), dès sa sortie, a beaucoup fait parler de lui. Véritable chef-d’œuvre pour certains, provocation pour d’autres…l’ouvrage est au centre de plusieurs controverses. A l’origine de ce débat controversé, une trame des plus osées. En effet, cette œuvre de Houellebecq, associée à un roman d’anticipation et de type politique-fiction, décrit une France des années 2020 qui voit à sa tête un chef d’Etat issu d’un parti musulman.

Soumission, un livre qui fait débat, un débat controversé

debat-controverse.jpg

A peine un mois après sa parution, l’œuvre de Houellebecq s’est vendu à plus de 345 000 exemplaires rien qu’en France. Cet engouement s’explique par la singularité du roman, qui parle de l’accession au pouvoir et démocratiquement de Mohammed Ben Abbes, président du parti musulman baptisé « La fraternité musulmane ». Parallèlement au succès du roman, les critiques (positives, neutres et négatives) s’enflamment.
Beaucoup considèrent Houellebecq comme un visionnaire et son œuvre, comme une véritable source d’inspiration en faveur de la suppression des barrières de pensées dans une France considérée encore, très traditionnaliste et susceptible sur les valeurs de la république.
D’autres au contraire, dénoncent une certaine provocation dans cette œuvre de Houellebecq. Un grand nombre de critiques estiment en effet que malgré le contexte romanesque, l’ouvrageaurait une autre vocation qui s’apparenterait plus à un encouragement du racisme biologique.

Influences littéraires et prix Goncourt pour Houellebecq

houellebecq.jpg

Michel Houellebecq, de par son approche descriptive et son analyse scientifique s’inspirerait beaucoup des grands écrivains français du XIXème siècle, notamment Balzac, Lautréamont et Zola.
Un certain amalgame de style d’écriture s’observe dans les œuvres de l’auteur. Des styles qui présentent beaucoup de similitudes aux styles utilisés par les poètes comme Baudelaire.
Houellebecq s’inspire aussi des pensées de philosophes comme Arthur Schopenhauer pour donner un aspect pessimiste (platitude du plaisir de vivreface à la souffrance)à ses œuvres.
En 2010, l’ouvrage de Houellebecq intitulé « la carte et le territoire » obtiendra le prestigieux prix Goncourtrécompensant les plus grandes œuvres littéraires françaises.